Langue : 
Devise :   $ - USD
Invest c'est aussi
Devenir partenaire
Contact France
Rodolphe Furnari
tel port : 06 27 56 36 68
Fabrice Vandenhende
tel fixe : 09 81 77 97 85
Contacter un conseiller
Mon compte
Connectez-vous ou
inscrivez-vous !
S'inscrire
Vos dates de séjour
Vos dates de séjour
Votre étude de défiscalisation personnalisée
Dollar américain
Dollar américain
(USD)
Dollar américain
Dollar américain
(USD)
1 USD = 1 USD
1 USD = 1 USD
Actualité
08/11/2018 | www.routard.com
Floride : Orlando, capitale mondiale des loisirs.   Les statistiques sont formelles : à Orlando, on compte davantage de parcs d’attractions au kilomètre...
Vous recherchez...
Type de bien :
Budget :
Surface :
D'autres villes disponibles :
Invest Dallas Invest Las Vegas Invest New York Invest Miami Invest Los Angeles Invest Detroit Invest Atlanta Invest Bali Invest Marrakech Invest Thaïlande Invest Espagne Invest Portugal Invest Ile Maurice Invest Montréal Invest Sud France
NOS COUPS DE COEUR
Actualité
28/05/2018 | www.courrierdefloride.com
Immobilier aux Etats-Unis : vocabulaire, jargon et termes spécifiques à connaître.   Le marché immobilier américain a évidemment ses...

Immobilier aux USA : vocabulaire, jargon et termes spécifiques à connaître.

Lundi 28 Mai 2018 dans : Immobilier USA

Immobilier aux Etats-Unis : vocabulaire, jargon et termes spécifiques à connaître.
 
Le marché immobilier américain a évidemment ses spécificités en matière de vocabulaire. Que vous soyez futur locataire ou propriétaire, voici les mots, termes et tout le jargon à connaître !
 
Tout sur le « real estate »
 
C’est ainsi qu’on traduit le mot « immobilier » : « real estate ». Les agents immobiliers sont des « realtors », ou des « brokers ». Parfois leurs sociétés s’appellent « Dupont Realty ». Un « agent immobilier commercial », qui peut vous vendre un local commercial, se dénomme pour sa part un « business broker ».
 
MLS : la liste des biens immobiliers
 
Aux USA, les agents immobiliers ont tous accès au même « Multiple Listings Service » (MLS). Leur qualité n’est donc pas d’avoir un gros portefeuille de biens à la location ou à la vente, mais dans leur sélection et dans les bons conseils qu’ils peuvent apporter au vendeur, à l’acheteur ou au locataire. Tout cela n’est pas superflu : la législation américaine est telle qu’il est fortement déconseillé de se passer des conseils d’un agent immobilier.
 
Ne montez pas au First Floor !
 
Alors, si vous venez d’arriver aux Etats-Unis, il faudra vous y faire, le « first floor » (premier étage), c’est le rez-de-chaussée. Donc, quand on vous donner rendez-vous au 2ème étage… en français c’est donc au 1er qu’il faut vous rendre. Ce « First Floor » peut tout aussi bien se dire « ground floor » (étage du sol).
 
La co-propriété
 
De très nombreuses propriétés sont en coopérations de propriétaires aux Etats-Unis, aussi bien des parcs de résidences, comme les fameuses « gated communities » (« communauté avec barrière », c’est-à-dire protégées par des murs) ou bien la gestion d’un immeuble. La « co-op » fait que chaque propriétaire est un actionnaire de la résidence ou de l’immeuble.
 
Les charges
 
Les locataires doivent payer des « maintenance charges » et les propriétaires dans des copropriétés payent des « maintenance fees ».
 
Condo (condominium)
 
C’est le mot que vous utilisez pour désigner un appartement, mais on peut aussi bien dire « flat » ou « apartment ».
 
Furnished
 
L’appartement sera « furnished (meublé) ou « unfurnished ».
 
Le genre de la maison
 
Elle peut être « attached » (collée à une autre) ou « detached ».
 
Elle peut être « pre-war » (avant la seconde guerre mondiale) ou même « antebellum » (avant la Guerre Civile), mais il peut aussi être « post-war » ou « modern » (c’est à dire récent).
 
Elle peut être une townhouse (maison de ville) dans le nord-ouest des Etats-Unis, c’est à dire faire trois ou quatre étages et souvent être accolée à d’autres town house (mais pas toujours). A New-York et dans quelques villes on les appelle des « Brownstone », à cause de la couleur brune de leur pierre.
 
De quels documents ai-je besoin pour louer ?
 
Soit d’une carte d’assuré social si vous avec un permis de résidence (la carte verte), soit au cas contraire d’un « ITIN », c’est à dire d’un numéro d’identification fiscale.
 
Pour l’assurance, ça se dit « insurance » ! Le locataire est un « renter » et son propriétaire est un « landlord » (mais quand on est son propre propriétaire, on est un « home owner »).
 
Achat et financement :
 
Le « Contract » et le « Closing »
Le contract, c’est la promesse de vente, alors que le « closing », c’est la signature finale de l’acte, avec remise des clés… et de l’argent !
 
Le « pre-approval » bancaire
 
Pour éviter le « tourisme immobilier » (d’être dérangé par des gens qui ne savent pas ce qu’ils veulent), souvent les relatons demandent un « pre-approval » de la banque : une lettre par laquelle votre banque confirme qu’elle peut vous prêter l’argent.
 
Le Downpaiement
 
Le downpaiement est l’apport personnel que vous apportez à l’achat. Un « acompte » peut aussi se dire « advance payment ».
 
Buyer’s Agreement
 
Buyer’s Agreement, c’est le pouvoir que vous donnez à l’agent immobilier afin de vous représenter.
 
Mortgage
 
Le mortgage c’est l’achat à crédit. Aux Etats-Unis, pour pouvoir avoir un crédit, il faut avoir un « credit score » établi par le « credit history ». Il s’agit d’un barème qui détermine vos possibilités de crédits en fonction de votre historique de remboursement. Il faut au moins deux ans de dépenses à crédit aux Etats-Unis afin de pouvoir avoir un « credit score » suffisant pour procéder à des emprunts plus importants.
 
Appraisal
 
La banque demande à un organisme de vérifier que la valeur du bien soit bien celle du prix fixé.
 
Foreclosure et Short Sales
 
Vous pouvez acheter une maison ou un appartement dont les propriétaires sont défaillants dans le paiement des crédits. La « Foreclosure » c’est la saisie du bien par une collectivité (ville, Etat) ou une banque, en raison de crédits non remboursés. Les biens sont souvent mis en vente à -20% ou -30% de la valeur du marché. C’est donc intéressant, et ça le fut encore plus quand le marché était au plus bas lors de la crise de 2007. Néanmoins, il y a quelques contraintes, comme par exemple le fait qu’il soit souvent impossible de visiter les maisons et condos avant la vente aux enchères.
 
Les banques ou collectivités procèdent en temps de crise à des « short sales », c’est à dire des ventes à prix inférieurs à la somme d’argent qui leur est dû, car le marché s’est effondré entre temps et la banque le sait, mais elle ne souhaite pas rester avec 5000 maisons saisies et invendues sur les bras.
 
L’achat via une société de type LLC
 
La « LLC » (Limited Liability Company) est la forme la plus commune de société aux Etats-Unis, comme la SARL en France. Un très grand nombre d’investisseurs optent pour la création (très simple) d’une LLC avant de procéder via cette dernière à l’acquisition immobilière. Voir notre article spécial sur les avantages d’une création de société
 
 
FIRPTA
 
Le Foreign Investment in Real Property Tax Act donne le droit de vous taxer au moment ou vous céderez le titre (don, vente ou transfert). Avant de procéder à l’achat, regardez bien les dispositions avec votre comptable. Il vous sera peut-être avantageux d’acheter via une société, comme une LLC par exemple.
 
Capital Gain
 
Il s’agit de la pluvalue que vous aurez enregistré entre l’achat et la revente du bien.
 
La property Tax
 
Egalement dénommée « real estate tax », elle est fixée par les collectivités locales.
 
AUTRES MOTS A CONNAITRE : 
 
Espace locatif = Rent Space
Etat des lieux = ingoing inventory et outgoing inventory, en fonction de l’arrivée ou du départ du locataire/propriétaire
Notaire = Notary
T1 / F1 = « 1 room » (et ainsi de suite)
Tarifs = rates
Colocataire = roomate
Jardin = backyard
Commodités = amenities
Placard = closet
Partager :  
Investir dans l’immobilier aux Etats-Unis, à Orlando - Floride

Reconnue comme étant l’une des villes les plus dynamiques du monde, Orlando attire chaque année des millions de touristes venus profiter des nombreux loisirs proposés dans la ville floridienne !

Du plus grand parc d’attraction du monde « Disney World » aux galeries d’Art, en passant par les boîtes de nuit les plus branchées, Orlando est l’une des villes les plus prisées du moment.
 

Outre les nombreux loisirs et sites touristiques, la ville d’Orlando offre un confort certain et un cadre de vie idéal pour s’y installer seul ou en famille.
 

Des quartiers résidentiels proches du centre ville, des écoles réputées, de nombreux centres commerciaux, des transports pour tous… La ville d’Orlando a tout pour plaire !
 

Si vous envisagez de déménager avec votre famille ou vous souhaitez investir dans une maison de vacances, maison de retraite ou une maison que vous pouvez louer pour un revenu supplémentaire, Orlando est la destination à choisir.
 

Notre équipe française INVEST ORLANDO est spécialiste en matière de vente immobilière, d’investissement immobilier et de suivi des ventes de logements pour français et francophones à Orlando. Grâce à une implantation locale solide, elle vous conseille, vous épaule et peut prendre en charge aussi bien la gestion locative de votre bien immobilier que vos démarches administratives (défiscalisation, visa…) sans oublier la réalisation d’éventuels travaux d’entretien ou de réparation dans votre habitation.
 

Pour un investissement immobilier rentable et serein à Orlando, reposez-vous sur notre savoir-faire et notre engagement à vous satisfaire.